Sports Un rapport accablant a été adressé à la FAF

Le MCA ne décolère pas contre l’arbitre Benbrahem

  • Placeholder

Nazim TOLBA Publié 27 Mars 2022 à 09:08

Le MC Alger n’a toujours pas digéré la dernière défaite concédée au stade du 20-Août face au CR Belouizdad. Preuve à l’appui : la direction du Doyen a déposé un dossier en béton au niveau de la commission de discipline pour protester contre l’arbitre qui a officié à cette rencontre, à savoir Lahlou Benbraham. “La direction du Mouloudia Alger a vivement protesté contre l’abus explicite de l’arbitrage lors de la rencontre qui a opposé le MCA au CRB, le 23 mars dernier au stade du 20-Août-1955 et qui a été dirigé par M. Lahlou Benbrahem. Pour que ce genre de dépassement ne passe plus inaperçu, nous informons le public du Doyen que nous avons déposé un dossier pour protester contre les décisions arbitraires et intentionnelles de l’arbitre M. Benbraham”, a écrit la direction du MCA au média officiel du club. Les faits remontent au 23 mars dernier lors de la rencontre de mise à jour du calendrier. L’on jouait, en effet, les derniers instants de la partie lorsque le ballon aurait touché la main de Merizigue en pleine surface de vérité, et les joueurs mouloudéens ont immédiatement réclamé un penalty, mais le referee n’avait pas bronché, à leur plus grande stupéfaction. 

En tout cas, la direction du Doyen est “confiante que la commission de discipline va nous réhabiliter. D’autant que les preuves sont illustrées dans les médias”, indique le communiqué qui, du reste, précise que “l’administration du Doyen s’engage à ne ménager aucun effort pour faire progresser l’équipe, et ce, dans le respect de l’éthique du sport et des valeurs sur lesquelles notre club, le Mouloudia Alger, le doyen des équipes algériennes, a été fondé”, conclut la direction du MCA. Le communiqué du Doyen n’est pas tombé le lendemain du match, mais plutôt 48 heures après la fin du match et ce, sachant que l’actuelle direction avait connu des changements dans son organigramme avec la nomination de Hadj Redjem à la place d’Amar Brahmia au poste de président du conseil d’administration de la SSPA/Le Doyen Mouloudia d’Alger. Et pour son premier match en tant que président du conseil d’administration du Mouloudia, la direction dirigée par Hadj Redjem se plaint déjà de l’arbitrage. 

D’ailleurs, il n’y a pas que le Mouloudia qui critique l’arbitrage, puisque d’autres pensionnaires de la Ligue 1 ont fait de même, à l’image de la JSK qui avait tiré à boulets rouges sur l’arbitre Aouina qui, selon les responsables kabyles, avait privé le club de deux penalties flagrants. Récemment, l’USM Alger avait crié au scandale pour avoir été “volée” à Bologhine après avoir inscrit un but valable qui ne souffrait d’aucune position de hors-jeu.

 


Nazim T.

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute